Moi j'ai pas

Publié le par cherki

Si nos "décideurs" politiques, économiques et médiatiques écoutaient plus souvent du rap ou au moins faisaient l'effort de lire les textes des chansons écrites par nos rappeurs, ils auraient peut-être une image moins caricaturale de la banlieue et de ses habitants. Le rap est une partie vivante de notre culture populaire urbaine et contemporaine. Le rap exprime les attentes, les espoirs, les souffrances et les frustrations d'une part très importante de notre jeunesse. C'est une musique plus intéressante et plus engagée que la plupart des produits standardisés que l'industrie des majors formate à la chaîne. A titre d'exemple je vous donne à lire les paroles d'une chanson intitulée "Moi j'ai pas", écrite et chantée par un rappeur dénommé Soprano et que vous trouverez dans la compilation de chansons de rap "Hostile 2006".

Moi j'ai pas


Moi j'ai pas la culture d'AKH
Ni la plume de Oxmo
Ni la culture du double H
Moi j'ai pas la créatine de Fifty
Ni la femme de Jay-Z
Moi j'ai pas les dents en or de Joey
Ni le round de Kool Shen
Ni le M.P.C de Dr Dré
Moi j'ai pas la lipo de Missy
Moi j'ai pas les bleus de Mélanie
Moi j'ai pas eu les menottes à Sinik
Moi j'ai pas le côté hardcore du Tandématik
Moi j'ai pas la véracité de Kerry
Ni la barbe de Médine
Moi j'ai ...............
Moi j'ai pas les jeans à Tiken Jah Fakoly
Ni l'enfance de Corneille
Ni la parkinson de Mohamed Ali
Moi j'ai pas le couturier d'André 3000
Ni la mère d'Eminem
Mais j'ai eu la même vie
Moi j'ai pas le côté Dutroux de R Kelly
Ni celui de Tragédie
Moi j'ai pas le côté du style de Matt Pokora
Ni la sincérité de mon pote Le Rat
Moi j'ai pas la miche de Snoop ou DMX
Ni le charisme de Massoud ou de Malcom X
Moi j'ai pas la voix d'un Notorious rappeur
Moi j'suis pas né en taule d'une mère Black Panthers
Moi j'ai pas la folie d'un Busta, la sensibilité d'une Wallen ou de Kayna
Moi j'ai pas ces défauts, ces qualités là
Moi j'suis juste moi Sopran'baba

Refrain :
Oooooooohohohohoh
Moi j’ai pas ta femme tes gosses, tes frères, tes sœurs
Moi j'suis juste moi Sopran’baba
Oooooooohohohohoh
Toi t’as pas ma caille, mes potes, mes problèmes, mon vécu
Toi t’es pas moi Sopran’baba

Moi j’ai pas le même islam que Ben Laden
Moi j’ai pas le même fusil que Kurt Cobain
Moi j’ai pas les Claudettes de Claude François
Moi j’ai pas toutes les années de prison de Mandela
Moi j’ai pas la double carrière de Yannick Noah
Ni les narines en or de Maradona
Moi j’ai pas les deux médailles d’or de Doucouré
Moi j’ai pas l’acharnement qu’a connu Dieudonné
Moi j’ai pas connu la haine de Hitler
Moi j’ai pas mis des bombes chez Tony Blair
Moi j’ai pas le potentiel d'un Padawan
Ni la dalle d’un éthiopien face au salaire de Beckham
Moi j’ai pas la tête de con de Fogiel
Moi j’ai pas du sang sur les mains comme Ariel
Moi j’ai pas le texte magnifique de Zazie
Ni l’obsession présidentielle de Sarkozy
Moi j’ai pas les vaches de Dechavanne
Les vannes de Jamel
Ni le pied gauche de Zidane
Moi j’ai rien de ces gens
J’ai rien d’un caid
Moi j'suis juste Said

Refrain x2
Oooooooohohohohoh
Moi j’ai pas ta femme, tes gosses, tes frères, tes sœurs
Moi j'suis juste moi Sopran’baba
Oooooooohohohohoh
Toi t’as pas ma caille, mes potes, mes problèmes, mon vécu
Toi t’es pas moi Sopran’baba
x2

Yeah
Demande pas d'être quelqu’un d’autre
Yeah
c'est sur hostile 2006

Publié dans J'ai lu...

Commenter cet article

Laurent BONNET 03/01/2007 00:49

Bonjour Pascal,
J'ai été ravi de faire ta connaissance la semaine dernière.
Je viens de faire une première visite rapide de ton blog et c'est très interessant.
Felicitations pour ton ouverture d'esprit vers le rap, je partage ton avis sur la qualité des textes (connais tu le dernier disque de SNIPER avec les très émouvants titres "Eldorado" ou "Fallait que je te dise" ?) et c'est dommage que beaucoup de personnes de notre génération soient réfractaires à priori.
Je partage aussi ton avis sur Michel Platini. J'aime beaucoup Zidane mais Platini avait à mon avis une influence supplémentaire sur les équipes dans lesquelles il évoluait. Et maintenant quelle carrière "politique" !
A bientôt
Laurent
 

Patrick 17/11/2006 12:30

Dans le même genre, je te conseille Keny Arkana. http://www.keny-arkana.com Un de ses titres de son dernier album qui donne bien le genre, tout y est le non au TCE, le CPE, les révoltes des banlieues, lacritique des médias... en écoute sur son site.Nettoyage au karcher La France change, on s'est dit avec mes compères, Que pour nettoyer au karcher on était volontaires, Tous ces magouilleurs déguisés, Ok pour nettoyer la racaille, mais partons donc karchériser l'Elysée, Ces hommes d'affaires, en forme de politiciens, Libéralisant le pays en dépit des v½ux d'la populass, Baillonnant la démocratie, pour faire passer leurs lois, Leurs décrets, même quand le peuple a dit « ASSEZ ! » Gouvernement honteux, que rien n'amène à la démission, Le plus ridicule de toute l'histoire de la nation ! Article 49-3, Répression, couvre feu, Dépassée, ta cinquième République a prit un coup de vieux, Nos ras-le-bol s'élèvent, Gouvernement illégitime depuis le « NON » à la Constitution Européenne, Partout ça s'mobilise, ANTI-LIBERALE, Les prisons s'remplissent, la démocratie n'est pas libérable ! Refrain: Nettoyage au karcher, Sortez les dossiers du placard, C'est à L'Elysée que se cachent les plus grands des racailles ! Nettoyage au karcher, « Gouvernement honteux, que rien n'amène à la démission » Nettoyage au karcher, Sortez les dossiers du placard,

C'est à L'Elysée que se cachent les plus grands des racailles ! Nettoyage au karcher, « Gouvernement illégitime depuis le « NON » à la Constitution Européenne » France schizophrene aux valeurs hypocrites qui écoeurent, Stigmatisent nos quartiers, pour que les autres aient peur, Des politiques qui jouent les acteurs, N'assument pas le passé colonial, et quand les banlieues pètent, accusent les rappeurs, Mauvaise foi exemplaire, aux mémoires sélectives, Ô Douce France, de mon enfance joue l'amnésique ! Fait la belle, quand elle parle d'immigration, Ce n'est pas ton peuple, collabo qui s'est battu contre l'Occupation ! Prend soin de ton podium, toi qui fut s'y fière, De tes soi disants « Droits de l'Homme » et de ton siècle des Lumières, Ta philosophie humaniste, s'est arrêtée à la théorie, Quand tes armées sont parties coloniser l'Afrique ! La liberté d'expression, comme tout a deux vitesses, Islamophobie à tout va, mais n'critique pas Israël ! C'est la politique, schizophrene de la France, Fracture sociale maintenue, et parle d'égalité des chances ! Refrain : Nettoyage au karcher, Sortez les dossiers du placard, C'est à L'Elysée que se cachent les plus grands des racailles ! Nettoyage au karcher, « Ce n'est pas ton peuple, collabo qui s'est battu contre l'Occupation» Nettoyage au karcher, Sortez les dossiers du placard, C'est à L'Elysée que se cachent les plus grands des racailles ! Nettoyage au karcher, « Islamophobie à tout va, mais n'critique pas Israël ! » Idéologies mensongères, nous la font à la transversale, Sortez les dossiers noirs, France-Afrique, demande à Verschave, La France a oublié, pour les quelques uns qui vivent bien, Qu'certains sont morts pour le droit des travailleurs, rappelle le à Villepin, Contrat Premier Embauche, s'exécutent tous tes gages, Régression sociale, à tous les étages ! Bientôt le point de non-retour, Au royaume des aveugles, les borgnes sont rois comme un facho au premier tour !

C'est clair Zorro est arrivé, en Sarkozy totalitaire, N'oubliez pas qu'c'est par les urnes qu'est arrivé Hitler, Un ministre pro-Bush, L'OMC a son élève, Guillaume, Sarkozy, vice-président du Medef, Pendant qu'les privatisations sèment la colère, Nos politiques s'en réjouissent, en sont devenus actionnaires ! Snobent les protestations puis les criminalisent, Envoyaient même le GIGN pour stopper des grévistes... Refrain: Nettoyage au karcher, Sortez les dossiers du placard, C'est à L'Elysée que se cachent les plus grands des racailles ! Nettoyage au karcher, «Certains sont morts pour le droit des travailleurs, rappelle le à Villepin» Nettoyage au karcher, Sortez les dossiers du placard, C'est à L'Elysée que se cachent les plus grands des racailles ! Nettoyage au karcher, « Au royaume des aveugles, les borgnes sont rois comme un facho au premier tour » Nettoyage au karcher, Sortez les dossiers du placard, C'est à L'Elysée que se cachent les plus grands des racailles ! Nettoyage au karcher, « Sortez les dossiers noirs, France-Afrique, demande à Verschave» Nettoyage au karcher, Sortez les dossiers du placard, C'est à L'Elysée que se cachent les plus grands des racailles ! Nettoyage au karcher, « N'oubliez pas qu'c'est par les urnes qu'est arrivé Hitler»

julien aka pij2pages 13/11/2006 16:02

Salut Pascal, merci pour ta visite, c'est une sacrée bonne surprise que j'ai eu là.Bonne chose que de remettre les pendules à l'heure (du rap). Au vue de l'histoire de cette Culture, de son sens politique, de son energie, on l'aura bien compris, le rap est profondemment complexe et lourd de signification. Une evidence que sesdétracteurs devraient méditer...Longue vie à ton blogLongue vie au PS ;))ps:)) on compte sur toi! de Paris à Marseille

cherki 17/11/2006 18:59

Merci à toi Julien et à bientôt.

Manu 08/11/2006 09:00

Salut Pascal ! Je suis bien d'accord avec toi sur les rappeurs et les slammeurs que les zoms politiques devraient écouter plus souvent. D'ailleurs, à ce propos, je pense envoyer à Sarko le texte d'Abd Al Malik qui suit : pour ma part, il m'a particulièrement touchée et donne une toute autre image du rap et de ses artistes, tout en dignité et en courage, et en références à Jacques Brel (Ces gens-là), de plus il travaille avec Gérard Jouannest :
Les autres, album Gibraltar
Moi, moi quand j'étais petit, j'avai mal c'était l'état de mon esprit, je suis né malade sur l'echelle de Richter de la misère, malade ça vaut bien 6 quelques degrés en dessous de là où c'est gradué "fou" J'étais voleur et avant d'aller voler, je priais je demandais à Dieu de ne pas me faire attrapper je lui demandais que la pêche soit bonne qu'à la fin de la journée, le liquide déborde de mes poches bien souvent, j'ai failli me noyer, j'ai été à sec aussi, souvent.... quand je croisais papa, le matin, aller travailler avec sa 102 bleue en rentrant, le matin, de soirée, j'me disais "c'est un bonhomme mon vieux" ensuite, j'me faufilais dans mes couvertures et j'dormais toute la journée le style "Vampire" dormir la journée et rôder une fois le soleil couché le genre de prédateur à l'envers, le genre qui à la vue d'un poulet meurt de peur je ne me suis jamais fait prendre, et si j'avais été pris, aux keufs, j'aurais dit.... J'étais beau-parleur et je souriais aux filles en jean's avec de grosses ceintures celles qui aiment bien l'odeur que degagent les gars qui ont la reputation d'être des ordures le genre à jurer sur la vie de sa mère dès qu'il ouvre la bouche rêve de BMW pour asseoir à la place du mort celle qui couche dans mon monde, un mec comme moi, c'est le top j'aurais été une fille, on m'aurait traité de sal.... quand je croisais ma soeur avec ses copines dans le quartier moi, qui allait en soirée, j'lui disais "rentre à la baraque !, va faire à bouffer !" ensuite, j'allais rejoindre mes copines, celles qui me faisaient bien délirer celles qui, comme moi, avaient un pére, une mère peut-être bien des frères et soeurs qui sait..... mais moi, du genre beau parleur à l'endroit, sans foi ni loi mais c'était pas moi le chien, mais.... Et puis du jour au lendemain, j'ai viré prêcheur promettant des flammes aux pêcheurs et des femmes aux bons adorateurs comme si Dieu avait besoin de ça pour mériter qu'on l'aime mais moi, moi pour que les autres m'aiment, moi moi, j'en ai dit des choses pas belles et j'en ai acceptées aussi on m'a dit "t'es noir, tu veux te marier avec elle, mais t'es noir...." les autres y disaient comme ça, qu'elle était trop bien pour moi donc moi, moi j'faisais de la peine à voir moi, j'continuais ma parodie, mon escroquerie spirituelle sauf que, j'me carottais moi-même, j'étais devenu un mensonge sur pattes qui saoule grave et qui sait même pas ce qu'il dit qui voit même pas que c'est un malade et qui dit comme ça tout le dit y dit comme ça.... Et je vous dis monsieur, je vous dis monsieur, quand je pense à tout ça, je pleure REFRAIN : Les autres, les autres, c'est pas moi c'est les autres....
 

Otman 08/11/2006 00:28

Salut Pascal,
   Bonne route à ton blog dans l'immense jungle webomatic.
Les Psy4 de la rime bonne référence dans ce qui se fait de mieux dans le rap, le vrai. En plus du rap marseillais ! pour le parisien que tu es cela prouve ton profond sens de la République
Mais à Paris aussi, la nouvelle vague assure. Dans un autre style (mélange de rap et de slam) mais qui me rappelle nos combats politiques communs, je te conseille d'écouter, si ce n'est déjà fait, l'opus d'Abdel Malik "Gibraltar" c'est un petit bijou.....
    Fraternellement,
              Otman