Tiens bon Martine !

Publié le par cherki

martine aubry

Quand j’entends Alain Minc, docteur honoris causa de toutes les divagations libérales et promoteur zélé de l’autorégulation des marchés financiers, critiquer le projet de Martine Aubry pour son « archaïsme », je n’ai qu’un conseil à donner à Martine c’est de tenir bon.

Tiens bon Martine tu es dans le vrai et notre adversaire de toujours, la droite libérale défenderesse des inégalités sociales et des privilèges de caste, ne s’y est pas trompée.

Tiens bon Martine et ne te laisse pas détourner de ta route par tous les experts patentés en modernité qui n’ont qu’une crainte c’est que, pour une fois depuis longtemps,  les socialistes se comportent en socialistes.

C’est vrai que nous les avons tellement habitués jusqu’à présent à accepter le cours des événements, à nous soumettre à l’ordre établi au nom des contraintes, ces fameuses contraintes qui n’existent que pour nous et ceux que nous aspirons à défendre.

Tiens bon Martine et ne ta laisse pas impressionner par celles et ceux qui t’enjoignent à être une candidate « normale » pour une présidence « normale », c’est-à-dire conforme aux attentes de nos élites qui, tant que le peuple paye pour eux, sont très satisfaites de la situation actuelle.

Tiens bon Martine et ne tombe pas dans ce piège grossier qui consiste à te faire renoncer peu à peu à ce qui fait l’originalité de ta candidature dans une gauche politique européenne marquée par la résignation et la soumission aux canons de l’orthodoxie libérale.

Tiens bon Martine et continue à préférer le rassemblement de la gauche à celui des chiraquiens, continue à préférer la construction d’une perspective de gouvernement avec Europe Ecologie et le Front de Gauche aux brevets de respectabilité et aux adoubements de Jacques Chirac et Dominique de Villepin.

Tiens bon Martine et continue d’assumer courageusement le fait qu’un chef n’abandonne pas ses troupes à l’orée de la bataille décisive et que, contrairement à d’autres en leur temps, tu n’as pas fui tes responsabilités de Première Secrétaire en esquivant la bataille présidentielle.

Tiens bon Martine et dis toi bien qu’en fin de compte ce seront ces millions de femmes et d’hommes qui aspirent tant au changement, qui aspirent tant à pouvoir à nouveau croire en l’utilité de l ’action politique, que ce sont ces millions d’hommes et de femmes qui feront qu’il sera peut-être enfin à nouveau possible que la gauche gouverne notre pays.

Ce seront ces millions d’hommes et de femmes et non ces quelques conseillers du prince qui, si tu gagnes, ne manqueront pas une fois encore de retourner leur veste et d’accourir pour se prosterner à tes pieds tant il est vrai qu’un courtisan ne peut vivre que courbé.

Tiens bon Martine.

 

Publié dans Action militante

Commenter cet article