Le but est atteint, il faut maintenant partir !

Publié le par cherki

ben laden

Consécutivement aux attentats du 11 septembre 2001 sur les deux tours du World Trade Center de New-York, Les Etats-Unis d’Amérique avaient décidé d’envoyer des troupes en Afghanistan pour traquer et éradiquer les auteurs des attentats et leurs complices. Par solidarité envers leurs alliés américains plusieurs pays, dont la France, avaient décidé à leur tour de participer à cette campagne militaire qui se déroule depuis sous couvert de l’OTAN et sous direction effective des Etats-Unis. Cette nuit Barack Obama a annoncé que des soldats américains avaient tué Oussama Ben Laden lors d’une opération commando au Pakistan. Onze ans après, les Etats-Unis et la coalition ont rempli leur objectif initial. Dés lors un constat s’impose, il n’y a plus de raison objective de rester en Afghanistan. Or, l’OTAN vient d’annoncer qu’elle continuerait ses opérations afin d’éliminer la menace des Talibans. Cette annonce pose un problème majeur, celui de la légitimité de la poursuite des opérations dans ce pays. De la volonté de répondre concrètement à une agression commise à l’encontre d’un des pays membres de l’Alliance Atlantique on est passé à la volonté de pérenniser une intervention dans le but d’éliminer une force politique qui, quelque détestable quelle soit, ne représente pas une menace pour les pays membres de l’Alliance. Dés lors, l’objectif est bien d’intervenir sur le cours politique interne d’un pays. Or, même de ce point de vue les buts poursuivis sont des plus flous. Un jour il s’agit de conforter la démocratie naissante en Afghanistan tout ne cessant de critiquer le fonctionnement du pouvoir actuel jusqu’à la manière même dont il organise les élections. Un autre jour, il est question d’engager des discussions avec les Talibans « modérés », sans définir d’ailleurs ce que recouvrerait cette « modération ». Bref, au-delà de l’objectif initial d’éliminer l’organisation terroriste et ses chefs auteurs des attentats du 11 septembre 2011 qui apparaît comme le seul but crédible et légitime de l’intervention en Afghanistan, on a la fâcheuse impression que la coalition navigue à vue ou bien alors poursuit des objectifs cachés qu’elle se garde bien d’afficher. C’est pourquoi, il est plus que temps que la France annonce que la mort d’Oussama Ben Laden met un terme de son point de vue à son engagement en Afghanistan et qu’en conséquence elle commence dès maintenant à organiser le départ de ses troupes encore stationnées là-bas. En agissant ainsi la France montrera bien qu’elle ne confond pas la participation à une opération légitime de police internationale avec une expédition aux relents les plus inquiétants d’un colonialisme de mauvais aloi.

Commenter cet article