Nouvelles d'Allemagne

Publié le par cherki

Deux élections régionales ont eu lieu dimanche 27 janvier dernier dans les Land de Basse-Saxe et de Hesse en Allemagne. Les résultats sont riches d’enseignement. Dans ces deux lands Die Linke, le nouveau parti à gauche du SPD a réalisé une percée en réalisant 5,1% en Hesse et 7,1% en Basse-Saxe et faisant ainsi son entrée au parlement régional. En Hesse où la campagne du SPD était conduite par Andréa Ypsilanti, membre de l’aile gauche du SPD qui s’était emparée de nombreux thèmes du Linke comme l’établissement d’un salaire minimum ou une réforme fiscale progressiste, le SPD gagne plus de 7 points en passant de 29,1% à 36,7 % des voix tandis que la CDU chute de prés de 12 points. En Basse-Saxe, en revanche, où ce n’était pas un candidat de la gauche du SPD qui menait la liste, le SPD recule de 3 points passant de 33,4 à 30,3% et la CDU ne chute que de 6%. Ces résultats contrastés du SPD combinés à la poussée de Die Linke sont éclairants. Les allemands souhaitent la fin de la coalition contre nature SPD-CDU et souhaite le retour du SPD vers la gauche et, pourquoi pas une alliance Rouge-Rose-Verte, c’est-à-dire une alliance SPD-Verts-Die Linke.

Publié dans J'ai vu...

Commenter cet article

Arnaud Batissier 21/03/2008 20:10

Bonsoir Pascal,Je te félicite pour tes nouvelles fonctions à la Mairie de Paris. A titre personnel je regretterai que tu ne continues pas tes actions pour le sport à Paris.Arnaud Batissier

cherki 23/03/2008 19:21


Merci Arnaud. Mon successeur aux sports est une personne de trés grande qualité.


nicolas 08/02/2008 09:30

bonne analyse! à noter que l'alliance rouge verte et rouge rouge (linke/spd) existe dans d'autres länder (notamment berlin pour (linke/spd) le probleme est pour faire une coalition tricolore les objets de divergence (énergie, economie), deviennent très nombreux!

cherki 23/03/2008 19:22


Il y a peut-être des divergences. Elles peuvent néanmoins êtres surmontées. Elles sont en tout cas moins absurdes que la colaition SPD-CDU.


Fabien 01/02/2008 09:26

Analyse un peu courte camarade !
Il faudrait aussi préciser que la CDU avait un candidat très à droite en Hesse et centriste en Basse-Saxe.
On peut donc aussi en conclure que les électeurs rejettent la droite dure et préfèrent le "Mitte" cher aux allemands...
Ce qui est, aussi, une bonne nouvelle, non?

cherki 23/03/2008 19:23


Je pense que tu te trompes et l'avenir confirmera mon analyse.