On touche le fond...suite !

Publié le par cherki

L'article que j'ai publié il y a deux jours sur le rapport prosarkozyste du FMI suscite des réactions, quoi de plus normal. J'ai reçu aujourd'hui un commentaire de Jean-Christophe Cambadelis m'informant de ce que selon les régles en vigueur au FMI,  il n'était pas d'usage que l'on assiste aux délibérations concernant son propre pays. Dont acte. Je n'affirme donc plus que Dominique Strauss Khan est responsable de ce rapport. D'ailleurs,  je ne l'avais jamais affirmé. J'avais juste conclu que sa nomination n'avait rien changé à l'orientation politique ultra libérale de cette institution. Cela je continue à le penser pour l'instant tant que rien n'a changé. En conséquence de quoi je parlerai désormais du FMI et non plus du FMI et de Dominique Strauss Khan. A suivre...

Publié dans J'ai vu...

Commenter cet article

david 22/01/2008 11:50

Le FMI , cette institution qui a perdu une bonne partie de sa légitimité, avait été ominiprésente lors de la crise financières asiatiques il y a quelques années. A l'inverse, la crise des subprimes n'a pas eu l'honneur de recevoir autant d'attention de la part du FMI.
Deux poids, deux mesures?

cherki 24/01/2008 12:26

Oui, deux poids, deux mesures.