Déception et inquiétude !

Publié le par cherki

Déception et inquiétude tel sont les sentiments qui ressortent de l’examen du budget des sports pour 2008. Déception car Nicolas Sarkozy avait annoncé lors de la campagne présidentielle une augmentation significative des moyens consacrés au sport en vue de porter le budget des sports à 3% du budget de l’Etat dans la mandature, soit 8 milliards d’euros. Or, on constate que rien n’a changé. Seul un effet d’optique trompeur pourrait faire croire le contraire puisque le budget des sports est présenté en intégrant la dotation spécifique du CNDS. Ainsi consolidé le budget apparaît en augmentation de 2,73% et dépasse le milliard d’euros. Mais, si on retranche les crédits CNDS le budget plafonne à moins de 730 millions d’euros soit moins de 0,3% du budget de l’Etat. Inquiétude enfin car les crédits affectés à la promotion du sport connaissent une réduction drastique de prés de 50% dans le projet de loi de finances 2008. Une fois encore l’écart est immense entre les annonces de campagne de Nicolas Sarkozy et la réalité. Une fois encore l’Etat prépare son désengagement. Il faut dire qu’entre augmenter son propre salaire de 200%, distribuer 15 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux plus riches et essayer de développer la pratique sportive, le Président de la République a clairement fait son choix.

Publié dans Carton rouge à

Commenter cet article

Yannick 22/11/2007 10:44

Au delà du simple budget du ministère des sports, c'est toute l'économie du sport qui est à repenser en France.Dans le sport il y a de l'argent, le problème est qu'il est totalement concentré sur quelques sports voire quelques clubs (de foot).Pour favoriser le pluralisme du sport, la première question est l'accès aux médias. Est-il normal qu'il y ait du foot quasiment tous les soirs à la TV (y compris sur les chaînes publiques) au détriments d'autres sports.Sans vitrine médiatique, les "petits" sports peinent à trouver des partenaires, et n'ont pas de visibilité pour inciter les jeunes à la pratique .Pourquoi donc ne pas instaurer des quotas de pluralisme dans le sport à la TV comme il peut en exister pour le cinéma.Leur seul espoir repose sur des médailles aux JO, ce qui est un espoir bien aléatoire...

cherki 22/11/2007 19:33

Totalement d'accord avec toi Yannick. Tu as parfaitement saisi les enjeux.

Marie-José RAYMOND-ROSSI 21/11/2007 18:13

pascal,
tu as oublié de parler dans ton article du cadeau fiscal de LAPORTE aux sportifs de haut niveau
encore un cadeau fiscal aux plus riches

cherki 22/11/2007 19:34

Quel cadeau?