Le monde de demain !

Publié le par cherki

A Fadela Amara qui a trouvé plus digne de troquer ses convictions contre un strapontin dans le gouvernement libéral et réactionnaire de François Fillon. A Ségolène Royal qui persiste et signe dans sa volonté de faire enadrer la jeunesse des cités par l'armée et qui chausse à nouveau les bottes sarkoziennes de la lutte contre "l'assistanat". A tous celles et ceux qui veulent discipliner les classes populaires au lieu de lutter contre les inégalités sociales et les inégalités de richesses qui minent notre société. A tous ceux qui aspirent à l'alliance de l'ordre et du marché. A tous je les encourage à lire les paroles de la chanson de NTM "Le monde de demain" !

Pur produit de cette infamie appelée la banlieue de Paris

Depuis tout jeune je gravite avec le but unique

D’imposer ma présence trop instruit pour travailler

Trop fier pour faire la charité oui je préfère la facilité

Considérant que le boulot m’amènera plus vite au bout du rouleau

Alors réfléchissez : combien sont dans mon cas

Aux abords de vos toits et si cela est comme ça

C’est que depuis trop longtemps

Des gens tournent le dos aux problèmes cruciaux

Aux problèmes sociaux qui asphyxient la jeunesse

Qui résident aux abords au sud, à l’est, à l’ouest, au nord

Ne vous si quotidiennement l’expansion de la violence est telle

Car certains se sentent seulement concernés

Lorsque leurs proches se font assassiner…

Est- ce ceci la liberté-égalité-fraternité ? J’en ai bien peur

 

Le monde de demain quoiqu’il advienne nous appartient

La puissance est dans nos mains alors écoute ce refrain

 

Quelle chance, quelle chance d’habiter la France

Dommage que tant de gens fassent preuve d’incompétence

Dans l’insouciance générale les fléaux s’installent – normal

Dans mon quartier la violence devient un acte trop banal

Alors va faire un tour dans les banlieues

Regarde ta jeunesse dans les yeux toi qui commande en haut lieu

Mon appel est sérieux non ne prend pas ça comme un jeu

Car les jeunes changent voilà ce qui dérange

Plus question de rester passif en attendant que ça s’arrange

Je ne suis pas un leader simplement le haut parleur

D’une génération révoltée prête à tout ébranler

Même le système qui nous pousse à l’extrême

Mais NTM suprême ne lâchera jamais les rênes

Epaulé par toute la jeunesse défavorisée

Seule vérité engagée : la droit à l’égalité

Le voilà de nouveau prêt à redéclencher

Une vulgaire guerre civile et non militaire

Y en a marre des promesses, on va tout foutre en l’air

 

Le monde de demain quoiqu’il advienne nous appartient

La puissance est dans nos mains alors écoute ce refrain

 

Je ne te demande pas de comprendre

Mais de résoudre les problèmes qui habitent la banlieue

Qui s’agit toujours plus vite sans limite

Admet qu’il y a un point critique à ne pas dépasser

En tant qu’informateur je me sens obligé de dévoiler la vérité

Car le silence ne sera plus jamais toléré

Oui c’est triste à dire mais tu n’as pas compris

Pourquoi les jeunes de mon quartier vivent dans cet état d’esprit

La délinquance avance et tout ceci a un sens

Car la violence coule dans les veines de celui qui a la haine

Ok je reprends les rênes pour faire évoluer ton esprit

Pri-prisonnier d’un système où les règles ne sont pas les mêmes

Suivant ta classe- yeah suivant ton style –

Oui suivant ta face suivant ta race le rouage est bien huilé

Le système bien ancré ok mais n’oublie jamais

Que je suis armé de paroles pour m’imposer

M’opposer m’interposer – processus enclenché

Je balance ma vérité

 

Le monde de demain quoiqu’il advienne nous appartient

La puissance est dans nos mains alors écoute ce refrain

Publié dans Action militante

Commenter cet article

elie 02/07/2007 23:19

j'apprécie votre travail en tant qu'elu
et je tenais a vous féliciter pour vois prises de paroles
alors vive le parti socialiste et vive la gauche

Vincent Jarousseau 29/06/2007 13:31

Cette chanson  date de 1990, je crois. J'ai découvert le Hip-hop grâce à cet album (Authentik), mais aussi la pente dangereuse sur laquelle notre société commençait déjà à glisser. Ce sont ces chansons qui forgent aussi notre conscience politique.

vpc 24/06/2007 22:59

Pascal,
le "14ème posséde sa langue et sa culture..."
Alors gamberge: il faudrait plus de lien social oui!
Faire en sorte que chacun se parle d'accord...
Mais il faut aussi être adultes.
Tu représente une partie montante et agissante de la politique française.
Comment vois-tu les mois qui viennent et les répercussions en France des conflits qui grondent au proche et au moyen orient?
L'identité nationale est-elle compatible avec des clivages articficiels de la gauche et de la droite?
Au boulot?
Tout le monde?
Pourquoi "trop instruit" pour bosser?
Il y a un truc qui me choque dans la posture: l'instruction est une arme pour aider les plus faibles.
Non?
Amitiés
VPC
 

cherki 27/06/2007 10:51

On en reparlera dans les mois qui viennent.

Khanya 22/06/2007 21:22

Un commentaire d'une française qui habite en Afrique du Sud (la bi nationalité donne des choix, et il a été fait !): un des problèmes les plus effarants de la France est cette inhabilité de comprendre la réalité vécue par ceux d’entre nous qui nous faisons suivre par le personnel de sécurité aux Galeries Lafayette (dont parle NTM ici). Étant une ancienne de l’UNEF-ID (juste 2 petites années, d’accord) j’ai vécu le pire d’une communauté qui se disait militante contre le racisme et le sexisme, et qui m’a fait vivre le pire de ces deux fléaux. Les images de femmes moitié nues surs les écrans des ordis au BN, les commentaires de collègues militantes que je ne pouvais me plaindre du manque de respect des camarades car je montrait trop de décolleté et les commentaires que m’on « africanité » était trop prononcée – je m’en souviens. Ça m’a motivé à quitter la France. Alors une question : oui ces paroles reflètent une réalité, mais qui au sein de ton parti en est conscient et qui de plus se comporte de façon à les respecter ?
 

cherki 27/06/2007 10:54

Quand même ! Le sexisme a profondément reculé dans le PS qui est un des partis qui s'en est le plus éloigné même si de nombreux efforts sont encore à accomplir. En tout cas cela fait plaisir d'avoir des nouvelles mêmes lointaines des anciennes camarades de combat syndical.
Amicalement à toi.