Le clown, le traître et le techno !

Publié le par cherki

Comme le dit le dicton populaire " au royaume des aveugles, les borgnes sont rois ". Et, il faut être sacrément borgne, politiquement, pour ne pas voir dans le gouvernement Fillon autre chose qu’une machine de guerre de la droite UMP destinée à appliquer le programme libéral de Sarkozy. Une machine de guerre dont le premier objectif est de laminer l’opposition de gauche lors des élections législatives C’est l’unique raison de la comédie de la prétendue " ouverture " à gauche de Sarkozy. Pour jouer cette farce, Sarkozy a trouvé un clown, un traître et un techno. Trois pantins ridicules qui se sont prêtés à cette comédie déshonorante digne des mœurs les plus politiciennes de la IVème République. Dans le rôle du clown patenté j’ai cité l’ineffable Bernard Kouchner. Bernard Kouchner, bateleur de foire médiatique, éternel candidat à tout et qui finira bon à rien dans un gouvernement de droite. Kouchner qui était prêt à être ministre de Ségolène Royal ou de Bayrou et qui finit ministre de Sarkozy. Ce n’est plus une girouette, c’est un tourniquet ! Mais un tourniquet qui sera parfaitement à l’aise dans ce gouvernement. Kouchner qui fût un des rares partisans français de la guerre en Irak trouvera matière à mettre en œuvre sa politique de rapprochement avec l’administration Bush dont il est un zélateur attitré aux côtés de Nicolas Sarkozy. Dans le rôle du traître, j’ai cité Eric Besson. Pas besoin de s’étendre longuement sur son cas. Sa nomination n’honore pas Sarkozy et ne contribue pas à revaloriser l’action publique. Enfin, dans le rôle du techno j’ai cité le fade Jean-Pierre Jouyet. Jouyet qui n’est même pas membre du PS et dont la dernière prise de position publique fût d’être un des auteurs de l’appel des Gracques, ces hauts fonctionnaires passés chez Bayrou. La gauche ne doit pas se laisser abuser par ce casting de série Z. Ce gouvernement est un gouvernement de droite qui appliquera une politique de droite. Peu importe au fond qu’il comporte en son sein, un clown, un traître et un techno !

Publié dans Action militante

Commenter cet article

emir 24/05/2007 16:07

Vive l'ouverture ! En ce beau printemps, vive l'ouverture des fenêtres pour défenestrer les traîtres. Il y en a quelques uns (encore au PS) qu'il faudrait peut-être défenestrer par mesure préventive.

cherki 24/05/2007 16:20

Non aux guerres préventives et non aux "épurations" préventives mon cher Emir !

Manu 23/05/2007 19:04

Sans grand rapport avec l'article, mais as-tu pris connaissance de la tribune libre de Michel Onfray dans l'Huma d'hier, intitulée "Supplique au Parti pour qu'il fasse la Révolution" ? Voilà un homme que j'apprécie bien peu d'ordinaire, et depuis très longtemps, mais là, je trouve que son analyse de la gauche n'est pas si mauvaise, même si ce n'est pas forcément le PC que je choisirais pour refonder "la gauche de gauche" ... mais pour moi ce n'est assurément pas le PS, et tu dois bien quand même commencer à t'en rendre compte, non ? J'aimerais bien avoir ton petit avis sur la question. Merci

cherki 24/05/2007 16:20

Je n'ai pas lu sa tribune mais je vais me la procurer.

Marie-José 23/05/2007 10:32

salut Pascal
effectivement tu a oublié Martin...pas mal non plus dans le rôle de girouette ou de tourniquet
sa position sur la franchise maladie...dans un premier temps courageuse et puis le lendemain un petit tour de manège avec Bachelot, et tout devient possible et acceptable car les plus pauvres ne seront pas concernés...les plus modestes que deviennent ils?
les girouettes tournent ...mais attention à force de tourner, elles peuvent déboulonner ...alors les masques tomberont et les vrais visages de ces clowns...apparaitront, visage de l\\\'opportunisme et de carriérisme
 
 
 
 

cherki 24/05/2007 16:21

Tu connais le refrain de la chanson de Brassens...pauvre Martin...

Jacques 21/05/2007 17:33

Il est vrai que pour les 3 que vous citez, il n'y a pas tant de remords ou de gêne à avoir que cela.Mais vous ne citez pas le dernier, atypique mais estimable à bien des égards: Martin Hirsh.Tout en ayant noté les raisons de sa présence au gouvernement, c'est quand même dur quand on connait les positions sociales et généreuses de l'homme.Et ça pose nécessairement question à la gauche sur des questions de fond (le travail, le logement et la précarité) et de forme (sa capacité à travailler et à s'inspirer des acteurs sociaux sur le terrain).Il faudra, au-delà des divergences qui traversent la gauche, individuellement et collectivement que nous répondions à ces questions.Bon courage à vous pour la suite.

cherki 24/05/2007 16:22

Ok avec toi mais je pense que Monsieur Hirsch perdra soit ses illusions soit son âme dans le gouvernement Fillon. Et plus rapidement encore qu'il ne le croie...