Ne franchis pas la Rubicond !

Publié le par cherki

Bernard, passe encore que tu t’emploies depuis des années à pilonner la gauche en l’invitant à effectuer sa conversion sociale-libérale. Cela peut t’être pardonné car il s’agit d’un débat qui traverse la gauche partout en Europe. Et ce n’est pas parce que nous avons un désaccord sur ce point que pour autant tu n’a pas vocation à demeurer dans ta famille politique, celle de la gauche. Passe encore que tu n’ais cessé d’insulter ceux qui ne pensaient pas comme toi au cours de la campagne du Référendum sur la Constitution Libérale Européenne pendant laquelle tu n’arrêtais pas de traiter de lepenistes et de nationalistes ceux qui, comme moi, à gauche faisaient campagne pour le Non. Passe encore que tu ais milité pour le rapprochement du PS avec Bayrou, tu n’es ni le premier, ni le dernier dans ce cas. Au moins l’as tu fait par conviction et non par opportunisme électoraliste comme certains et certaines converties de fraîche date. Mais, Bernard, si tu acceptes d’entrer dans le gouvernement de droite comme te le propose actuellement Sarkozy, tu auras définitivement brûlé tes vaisseaux. Tu auras atteint le point de non-retour. Bernard, tu mérites mieux que de finir dans la peau d’un Wolfowitz français. La peau de tant d’anciens gauchistes américains des années 60 et 70 qui sont devenus des piliers du néo-conservatisme américain, les nouveaux faucons de George Bush. Ne franchis pas le Rubicond, Bernard, car malgré tous nos désaccords je pense quand même que tu vaux mieux que cela !

Publié dans Action militante

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

maxwell 20/05/2007 13:14

C'est pas de la provocation (à la rigueur de la naiveté) mais j'ai du mal à comprendre pourquoi on s'acharne au PS sur Kouchner.
OK ça fait mal avant les législatives. OK il fait parti d'un gouvernement qui ne défend pas les mêmes idées. Mais pourquoi l'accuse-t-on d'accorder plus d'attention au pouvoir qu'à ses convictions. Au contraire, il préfère peut-être prendre ses fonctions au lieu de laisser une autre personne empirer la situation (surtout que le PS n'a pas trop reproché la politique extérieur à Chirac). Le fait de le mettre en retrait du PS, pourquoi pas; mais le discours de Hollande était vraiment pitoyable, irrespectueux d'une personne qu'il a cotoyé pendant des années. Il fait d'ailleurs plus de mal au PS que de bien ,montrant que ce parti est vraiment dans la crise. Il aurait peut-être du se satisfaire qu'une personnalité de gauche représente la diplomatie française.
Kouchner a accepté un poste où j'espère que la gauche et la droite ont les mêmes valeurs. La politique extérieure, la diplomatie, c'est pas comme s'il l'avait mis aux affaires sociales ou à l'intérieur. J'ai l'impression que le PS est déjà parti dans une logique de conflit avec le gouvernement, faisant tout pour le faire échouer. Les élections sont dans 5 ans, dommage qu'il l'est prépare déjà...

cherki 21/05/2007 16:05

Kouchner est un arriviste prêt à tout pour occuper les devants de la scéne politique. Il trouve un rôle à sa mesure et en conformité avec ses convictions atlantistes. Un partisan de la guerre en Irak au Quai d'Orsay...On aura tout vu !

david 42 18/05/2007 00:51

Grande promo au PS:  un Eric et un Claude acheté, le Bernard est offert !!!!!Apres la grande braderie a 20€ du projet l\\\'année derniere  voici la braderie  militante, treve de plaisanterie, si kouchner  veut aller à la soupe avec la droite franchement qu\\\'il y aille, ça peu semer le trouble au ps pendant un court moment, mais ça eclaircira certaines choses à moyen terme,je ne voit pas Pascal pourquoi tu estime qu\\\'il vaut mieux que cela, car ça fait plusieur  année  que Bernard  ne se retrouve pluis dans l\\\'ideologie socialiste, tu le dit toi même alors pourquoi tant de compassion ?c\\\'est des gens comme lui qui m\\\'explique en reunions de section qu\\\'on ferait mieux  d\\\'aller à la LCR avec les idées qu\\\'on a, que cela serais plus adapté.

cherki 18/05/2007 14:53

Je ne crois pas que quitter le PS pour aller à la LCR résoudrait les problèmes auxquels la gauche est actuellement confrontée. Je pense même que cela ne ferait que les aggraver. Quat à celles et ceux qui ont franchi le rubicond et sont entrés dans le gouvernement de Sarkozy tu remarqueras que, pour deux d'entre elles, Kouchner et Jouyet, elles faisaient partie de celles qui préconisaient l'ouverture vers Bayrou...

laura 16/05/2007 22:07

 
 
Je pense tout simplement que Monsieur Kouchner est en totale cohérence avec lui même. Depuis très longtemps, il est pratiquement en désaccord avec le PS sur toutes les questions essentielles : économique, sociale, politique étrangère. Son vrai camp est la droite donc rien de plus normal qu\\\'il aille avec sarkosy. Je pense même que pour refonder la gauche c\\\'est un obstacle en moins. Si d\\\'autre pouvait en faire autant... Je suis beaucoup plus attristé par le spectacle que donne actuellement le Parti à la veille des législatives.

abitbol 16/05/2007 17:36

Moi qui croyais que le PS l'avait oublié.Mr Sarkozy est en traind e revolutionner la politique !française, chose que n'a pu faire ni Chirac, le gauchiste de droite, ni Jospin, le liberal de gauche (exemple: tous ce qu'il a privatisé).Certes, Kouchner, j'ai toujours en travers de sa gorge ses propos "les Français devraient prendre moins de vacances et donner à l'Afrique qui souffre", alors que sous nos fenêtres il y a tout plein de SDF.Certes, Kouchner, je le trouve pédant.MAIS, il a le mérite de ne pas être sectaire comem le sont beaucoup d'hommes politiques.Les socialistes devraient se poser les bonnes questions plutôt que de savoir qu iest responsable de votre debacle (et si c'étaient vos idées , et votre façade qui tangue depuis le décès de Miterrand)

Manu 14/05/2007 23:05

Bah ... pas franchement de quoi être surpris, quand même ... ce n'est pas la première fois qu'il est tout prêt de tomber de l'autre côté, Bernard, et il a même été le premier à en parler pendant la campagne, avant de proposer de s'allier à Bayrou, alors ...
Je ne crois pas que vous perdriez une de vos figures historiques, un fer de lance de l'idéologie socialiste. En effet, comme tu le lui reconnais bien, il fait cela plus par conviction que par opportunisme.
Toi au moins, tu restes dans ta logique et tu ne provoqueras pas l'étonnement comme 70% je pense de tes autres camarades qui ne manqueront pas de fustiger ce qu'ils envisageaient avec tant d'enthousiasme rieur il y a quelques jours !