Bonnes nouvelles !

Publié le par cherki

Un accord est intervenu entre le PS et le MRC qui conduit au désistement de Jean-Pierre Chevènement au profit de Ségolène Royal. C’est une bonne nouvelle ! Cet accord est accompagné d’une déclaration politique commune dans lequel les deux formations prennent acte du vote du 29 mai 2005 et refusent toute nouvelle ratification du texte rejeté. C’est une autre bonne nouvelle ! Ségolène Royal remet en cause lors du congrès du PSE de Porto l’indépendance de la BCE. C’est une autre bonne nouvelle ! Des bonnes nouvelles comme celles-ci on en souhaite tous les jours. C’est en avançant ainsi que Ségolène Royal et les socialistes donneront un sens à une volonté de rassemblement de la gauche aujourd’hui encore trop dispersée. Des premiers pas importants ont d’ores et déjà été réalisés. Il convient maintenant d’aller au fond des choses et de s’attaquer de front à la question politique majeure posée à la sociale-démocratie : La lutte contre le libre-échange ! D’ailleurs à ceux qui en douteraient encore, nous les invitons à méditer sur le dernier sondage publié ce jour dans le journal Libération et qui fait de l’emploi la préoccupation n°1 des françaises et des français. Or, comment apporter des réponses efficaces à cette légitime préoccupation sans aborder de front les dégâts causés par le libre-échange ?

Publié dans Action militante

Commenter cet article

jean 13/12/2006 21:18

salut
Crois tu franchement et sérieusement que Ségo qui fut une des oui ouiste les plus acharnées va s'attaquer VRAIMENT a la dérive libérale et atlantiste de l'UE?
Je respecte profondemment ton engagement (la qualité de ta photothéque révolutionnaire le démontre!...je n'y enleve personne excepté Delanoe et le président du MJS et j'y rajoute Morales et Marceau Pivert) mais il me semble que tu fais pas mal d'illusions sur la volonté de SR de lutter contre le libéralisme et pour la République sociale...
un ex militant PS  aujourd'hui orphelin d'un vrai parti de gauche...

cherki 14/12/2006 16:12

Je n'ai pas oublié les prises de position de Ségolène Royal au moment du référendum sur le TCE. Mais je note comme un fait extrêmement positif sa déclaration sur le refus de l'indépendance de la BCE faite lors du récent congrés du PSE à Porto. Certes il ne s'agit que de la reprise de la position affirmée par les socialistes dans leur motion de synthése du congrés du Mans. Mais qu'elle l'exprime aussi nettement devant un aéropage de dirigeants socialistes européens convertis pour la plupart au social-libéralisme est un acte fort. De même que je me réjouis de l'accord passé entre le PS et le MRC et du désistement de Jean-Pierre Chevénement en faveur de Ségolène Royal.  D'autant que cet accord est accompagné d'une déclaration politique commune actant le vote du 29 mai 2005 et indiquant qu'il était hors de question de ratifier ce traité rejeté. Il faut donc pousser Ségolène Royal à poursuivre dans cette direction.