Racistes hors du Parc !

Publié le par cherki

Le décès d’un jeune homme en marge du match de football opposant le PSG à l’Hapoël Tel Aviv est une tragédie. Aucun match de football ne vaut la mort d'un homme. Les circonstances exactes du décès sont encore à éclaircir et c’est l’objet de l’enquête judiciaire en cours qui nous dira si le fonctionnaire de police a agi ou non en situation de légitime défense. Cependant les éléments d’ores et déjà recueillis laissent apparaître clairement que sans l’intervention de ce fonctionnaire de police, un supporter de l’équipe israélienne aurait été purement et simplement tabassé par plusieurs dizaines de hooligans du kop de Boulogne. Le fonctionnaire de police est intervenu pour empêcher une agression antisémite que s’appétaient à commettre plusieurs dizaines de hooligans d’extrême-droite ou manipulés par elle. Ce drame est la goutte d’eau qui a fait déborder un vase plus que rempli à raz bord. Il suffit que depuis des années, en toute impunité, des hooligans ultra violents d’extrême-droite puissent prendre la tribune Boulogne du Parc des Princes comme un champ de manœuvres pour y déverser leur haine et recruter leurs affidés. D’autant qu’ils n’en sont pas à leur premier méfait. Pendant des années ils ont pu agir en toute impunité, bénéficiant de la passivité coupable des forces de police et des dirigeants du PSG plus soucieux d’acheter une " paix sociale " au Parc des Princes que d’affronter le problème bille en tête. Quand nous sommes arrivés aux responsabilités en 2001 nous avons indiqué aux dirigeants du PSG que nous voulions que cela cesse et, qu’à tout le moins, le club ne manifeste plus aucune complaisance à leur égard. C’est la raison pour laquelle nous avons poussé la Préfecture de Police à mettre en œuvre un Contrat Local de Sécurité spécifique au Parc des Princes. C’est la raison pour laquelle nous avons soutenu l’élaboration d’un nouvel arsenal législatif et réglementaire de manière à permettre de prononcer des interdictions administratives de stade à l’encontre des hooligans. C’est enfin la raison pour laquelle nous avons renégocié la convention nous liant au PSG afin que la lutte contre le racisme et les discriminations fasse désormais pleinement partie des objectifs conventionnels nous liant au club. Dans ce dernier domaine le PSG a réalisé de très nombreux efforts en faisant même sur ce terrain un club pilote. Ainsi par exemple, le PSG mène en partenariat avec la Licra de très nombreuses actions de sensibilisations contre le racisme. Ainsi encore le PSG a conclu un partenariat avec le Paris Foot Gay et mène avec lui des actions contre l’homophobie dans le football. Mais, si la volonté du club n’est pas en cause force est de constater que cela ne suffit plus. Il n’est plus tolérable qu’une minorité de hooligans violents, racistes et antisémites se permettent de faire régner la terreur dans la tribune Boulogne et aux abords du stade. Il faut donc maintenant franchir une nouvelle étape et régler la question de la tribune Boulogne. Cette tribune doit devenir une tribune à l’image de ce qu’est le reste du Parc des Princes, des supporters chaleureux, exigeants mais pacifiques et blacks-blancs-beurs. C’est pourquoi je préfère mille fois que le PSG joue devant une tribune Boulogne vide que devant une tribune Boulogne remplie de racistes.

Publié dans Action municipale

Commenter cet article

Thomas Kob 01/04/2007 19:18

honte a vous , vous avez melangez les racistes et les vrais supporters ( moi entre autre , etant abonné a boulogne rouge , le match au parc est l'une de mais seule sorti, a cause de vous , j'ai été privé de match pendant pres de 2mois , la prochaine fois  au lieu de tirer dans le tas prener le temps de faire votre boulot ! merci

acab casual 22/12/2006 18:53

rasiste ou pas nous avons une histoire de plus de 20 ans et nous resterons encore tres longtemps et vous ?????
bonjour a Medhy hahahahahah
 

Sylvain, Paris 19eme 01/12/2006 15:46


Bonjour, je suis abonné à la tribune Boulogne basse et je suis révolté contre la manière de gérer le drame de jeudi dernier de toute la classe politique en général et du parti socialiste en particulier.
En effet, je subis, avec les 2000 personnes qui sont abonnés dans la tribune que j'occupe, votre opprobre et celle de vos pairs depuis quelques jours. Votre discrimination qui a mené le préfet de Paris à fermer ma tribune me choque et m'emmène aux réflexions suivantes.
Est-ce la façon arbitraire avec laquelle vous avez l'habitude de traiter les dossiers qui ont un lourd abatage médiatique ? Chassez-vous sur le même terrain que Nicolas Sarkozy en vue des proches échéances électorales ? Sommes-nous, à vos yeux, tous hooligans d'extrême droite ?
Si vous pensez que oui à la dernière question, dite-le moi franchement sinon excusez-vous pour les propos tels que "tribune Boulogne remplie de racistes" et/ou pour me refuser l'entrée d'un stade pour faire un exemple sans discernement.
Je souhaite que le match de dimanche se passe dans les meilleures conditions de sécurité pour, comme je le crois, les supporters parisiens de toutes tribunes donnent une leçon sur la manière la plus humaine (humanité qui n’a pas transpirée dans tous ce que j’ai lu et entendu de la classe politique depuis une semaine) de se comporter après un drame comme celui qui s’est produit jeudi dernier à la Porte de St Cloud.

LEON 30/11/2006 15:27









L'hebdomadaire citoyen Politis publie un entretien avec Jean-Luc Mélenchon sur l'évolution du PS, les débats dans l'autre gauche et les enjeux de la présidentielle de 2007. Pour ce journal engagé au côté de toutes les gauches, Jean-Luc Mélenchon pourrait être le candidat trait d'union que cherche actuellement l'autre gauche. L'éditorial de PolitisL'entretien (extraits)La dépêche AFP
 
 
 
 
 

marc d HERE 27/11/2006 15:08

La Mairie de Paris doit suspendre sa subvention au PSG et prendre enfin ses responsabilités concernant la sécurité du parc....

cherki 29/11/2006 19:39

Monsieur,
La responsabilité de la sécurité dans une enceinte sportive incombe juridiquement au club sportif. Celle de la sécurité à l'extérieur d'une enceinte sportive incombe à l'Etat. Une mairie n'a aucune prérogative de sécurité. Pour autant la Ville de Paris n'a jamais entendu se désintéresser de la sécurité à l'intérieur ou à l'extérieur du Parc des Princes. C'est pourquoi nous finançons en grande partie les travaux de sécurité demandés par les pouvoirs publics dans le Parc des Princes qui nous appartient. Devons-nous baisser la garde sur cette question au moment où tous réclament plus de sécurité dans et à l'extérieur du Parc des Princes? Ce serait paradoxal !